• Etendard

     

    Branche de prunus,

    tu brandis ta hampe

    de ouate rose et ample

    comme un drapeau

    dans le ciel d'avril.

     

    Et sous ton azur

    effleuré de soie,

    j'écris un poème

    à ta gloire en ce jour de joie.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Notre Dame est en feu :

    Femme de pierre

    de dentelle de cendre

    dans ta robe incendiaire,

     

    tu illumines le ciel de Paris

    rouge sang

    comme la blessure

    de ton corps perdu,

    comme ton cratère en feu.


    votre commentaire
  •  

    Graffitis

     

    Sur les toits gris de Paris,

    sur ses murs en trompe- l'oeil,

    je lis un conte de fée à livre ouvert.

     

    Je déchiffre des inscriptions,

    des graffitis étranges

    qui retracent en couleurs

    le film de ma vie.


    votre commentaire
  •  

    Cerisier

     

    Je respire

    le parfum entêtant

    de tes fleurs aussi roses

    que l'aube guerrière

    que j'ai traversée

    ce matin en courant

    dans ce soleil en feu,

    sous ce ciel incendiaire.

     

    Ciel igné

    de mon enfance éblouie,

    des premiers chardons

    de mon été d'antan.

     


    votre commentaire
  •  

    Prunus

     

    Boules de ouate blanche

    presque neigeuses

    se fondent dans l'azur

    de mon premier printemps.

     

    Elles me caressent

    ces boules de soie

    comme les derniers vestiges

    d'un jour blanc immaculé,

    comme les restes

    de ma jeunesse pulvérisée.


    votre commentaire